CREATION DE 22 LOGEMENTS A MONTREUIL

LA BOISSIERE - LOGEMENTS NF HABITAT HQE / E+C-

Maitre d'Ouvrage - Privé  /  Architecte - SKP Architecture   /  Lieu - Montreuil 

Surface - 1482m² SP + 476m² Parking S-S / Coût - 3.881.000 euros  /  Chargé du projet - Jonny Sturari 

Phase -  DCE

L’idée du projet est de développer une opération où le collectif n’est pas la simple résultante de l’addition ou de la superposition de logements individuels. 

 

Ce projet participe à une conception du logement collectif établi en faveur de constats : la petite taille des opérations encourage la consolidation d’un sentiment collectif, favorisé par des échelles domestiques, l’apparition de nouveaux espaces collectifs comme des aires de jeux, des jardinets et des espaces verts à partager. Les nouveaux usagers concourent à la valorisation d’une appartenance commune à un quartier qui est en cours de renouvellement. 

 

L’ensemble des logements décline des typologies variables, du T1 au T5. Si les standards de surface sont respectés selon la Charte de Montreuil, le projet privilégie l’extension des logements sur l’extérieur en offrant à chacun des balcons. Ces prolongements des espaces de vie sont effectués au bénéfice de tous.

Ce confort intérieur est complété par la multiplicité des ouvertures mais aussi par leurs orientations multiples. Chaque logement bénéficie d’une double exposition potentiellement sur la rue et le jardin ou encore des horizons plus dégagés pour les étages supérieurs. La ville est perceptible depuis le logement, de manière filtrée certes, mais aussi dans un souci de fusion de la cellule à vivre dans le dispositif urbain. Enfin, ces percements garantissent une lumière naturelle abondante et variable au fil de la course du soleil qui est la clef d’un habitat de qualité.

 

Les espaces extérieurs sont destinés à accueillir une végétation riche et maîtrisée, plantes, arbustes, potagers et petits arbres. Ces végétaux dont les essences seront sélectionnés pour leurs qualités écologiques et leur pouvoir aromatique nécessitant un entretien minimum. Cette végétalisation permet au projet de s‘inscrire dans le renouveau d’image du quartier. Il est porteur d’attachement, de sociabilité et d’engagement pour « la nature en ville ». Il complète également l’importante place accordée aux espaces verts collectifs dans la résidence.

 

Cette attitude écologique est conforme à la logique de la charte environnementale qui fonde le projet et mise sur la durabilité et la recherche écologique autant qu’économique. En effet, derrière les façades avec leur parement de briques naturelles et la végétation qui orne les terrasses, se cache un système constructif durable en brique de terre cuite type mono-mur avec l’intégration de planelles périmétriques isolantes. L’isolant est extérieur pour garantir une enveloppe thermique continue et une dernière strate de brique de terre constituera le parement des bâtis. Les plans génèrent des logements divers dans leurs typologies et facilitent des façades dynamisées et sobres.

 

Le projet travaille les échelles et l’implantation de manière à participer activement à la nouvelle physionomie du quartier et offre aux usagers des habitations de qualité qui favorisent une perception positive de la vie en collectivité et des usages apaisés. La démarche de ce projet est innovante dans le choix des matériaux et sur les modes constructifs, tout en restant respectueux de l’environnement, attentif aux conditions de travail des hommes qui vont le construire. Le contexte du renouvellement urbain est une invitation à imaginer ensemble des solutions alternatives et pertinentes, durable et légères à la fabrique de la ville dont le logement reste plus que jamais la pierre angulaire.

 

Depuis les premières lignes de conception  le bâtiment a était travaillé en amont dans une démarche de développement durable, afin de concevoir un projet performant, mais surtout un projet où, de par ses qualités de confort, de vues, d’espaces, de lumière, les futurs occupants souhaiteront y rester « durablement ». 

Dans un parcours allant du général au particulier, le projet traitera l’implantation, la morphologie, la matérialité, la spatialité, les systèmes et les usages ; il les croisera avec les thèmes de la certification NF Habitat HQE. Dans ce cheminement, il sera privilégié des choix simples et cohérents qui s’attachent aux qualités intrinsèques du bâtiment pour atteindre une performance à coûts maîtrisés. Cette démarche permettra d’obtenir les objectifs environnementaux «Energie 3» et « Bâtiment bas carbone» pour l’ensemble du projet mais aussi et surtout une valorisation des atouts et contraintes du site pour atteindre une qualité de confort et une qualification des ambiances dans des espaces identifiés et différenciés.

 

Eu égard aux différentes spécificités énoncées préalablement, nous pouvons constater que ce projet est développé dans une articulation urbaine « clé » de la ville de Montreuil, reflète le désir de concilier et concentrer de manière réaliste et sensible les volontés et exigences contemporaines à la fois des acteurs de la ville avec celles des habitants et usagers.