M.O.: Privé
M.O.E.: SKP Architecture
LIEU: Paris 11°
SURFACE PLANCHER EXISTANT: 36 m²

SURFACE PLANCHER PROJET FINI: 92 m²
COÛT: 150.000 euros

CHARGE DU PROJET: Jonny Sturari / Johan Kohls / Camille Petit

PHASE: LIVRÉE - 2012

Pour ce projet, nous avons été consulté très en amont, avant l’achat, par notre client pour ce qui n'était alors qu'un simple studio et des combles attenantes. Lors de la première visite, nous avons immédiatement remarqué le potentiel des différents espaces et nous avons dû travailler rapidement sur une esquisse pour convaincre notre client de l’intérêt des lieux : un studio traversant, une rue calme, une grande terrasse, un volume important de combles, mais qui n’étaient alors absolument pas mis en valeur et surtout déconnectés les uns des autres.

 

L’idée fût d’emblée de relier ces différents volumes tout en exploitant et en renforçant leurs caractères propres.

L’objectif fût également de respecter le programme ambitieux du client – un grand séjour avec cuisine, 3 chambres, un coin bureau et une salle de bain - tout en créant de grands volumes, des vues, des émotions.

 

Pour unir les volumes du studio au rez-de-chaussée et des combles à l’étage, nous décidons immédiatement de créer du vide. L’idée est de mettre en valeur les espaces sous rampant en donnant plus de caractère et d’ampleur à la pièce de vie. Une partie du plancher haut du studio est ainsi démolie, une double hauteur est créée.

 

Nous proposons également de venir habiter ce vide. En créant un espace suspendu au milieu du vide pour accueillir la chambre parentale, nous rendons lisibles les anciens combles tout en magnifiant leur espace exigu comme un refuge d’intimité. Les combles ne sont plus cachés, mais mis en scène, traités comme un véritable cocon accroché au toit. Une passerelle en verre permet d’accéder à cette chambre, de la relier à la fois au rez-de-chaussée et aux 2 autres chambres, salle de bain et coin bureau plus isolés et moins mis en scène.

 

Huit fenêtres de toit sont créées pour faire des pièces à l’étage de véritables lieux de vie et pour venir capter la lumière aux différentes heures de la journée.

La grande baie entre le rez-de-chaussée et la terrasse patio est dégagée pour instaurer une relation directe entre l'espace intérieur et la terrasse. Ce prolongement vers l’extérieur agrandit les espaces.

 

À l’image de l’escalier bibliothèque central, tout le projet est pensé pour venir intégrer des rangements dans l’architecture. Véritables trais d’union entre les différents espaces et marque de fabrique, ces mobiliers donnent au projet son unité. Ils permettent également de dégager les lieux pour profiter au maximum de la pureté des espaces